Une nouvelle plateforme de robot advising à Luxembourg

Au départ d’une plateforme s’appuyant sur une technologie de robot advising, Investify veut rendre accessibles au plus grand nombre des opportunités d’investissement habituellement réservées à une clientèle fortunée. La start-up s’installe au Technoport, avec l’ambition d’adresser prochainement son offre en ligne directement au marché. 

Golden-I, le 28 avril, proposera un panel de discussion autour de la relation start-up et CIO. Parmi les start-ups qui prendront part à la discussion, le nouvel arrivant FinTech Investify, venez les renconter !

Des possibilités offertes à tous

Tobias-Haustein« Investify veut donner la possibilité au plus grand nombre de gérer directement leurs investissements »

Dans le monde FinTech, un nouvel acteur aux ambitions sérieuses vient de s’installer au Luxembourg. Investify a pris ses quartiers au Technoport. Cette start-up est une émanation d’une joint venture entre le groupe allemand Aixigo, spécialisé dans le développement de solutions applicatives en matière de gestion des investissements, et de Rhein Asset Management. De la combinaison de ces compétences techniques et métiers découle l’ambition de développer une nouvelle offre. « Investify veut donner la possibilité au plus grand nombre de gérer directement leurs investissements via une plateforme digitale multi-canal. Chacun, à partir d’un dépôt minimum, aura la possibilité d’investir dans des actifs, simplement, et de gérer leurs investissements en profitant de conseils adaptés à leur profil de risque », commente Tobias Haustein, CEO d’Investify.

Jusqu’alors, pour profiter de telles possibilités, il fallait pouvoir accéder à des conseillers en investissement et, pour cela, disposer de montants à investir suffisamment conséquents pour en supporter les frais. « D’une part, nous sommes persuadés que le marché de l’investissement numérique est appelé à croître sensiblement dans les prochaines années. Nous voulons démocratiser l’accès à de tels services. D’autre part, l’intérêt de recourir à une approche traditionnelle, à travers un conseiller en investissement, se fait moindre si l’on considère les frais inhérents et les rendements offerts actuellement par les marchés », poursuit le CEO d’Investify. La start-up entend donc démocratiser l’accès aux possibilités d’investissement.

Le secret ? Le robot advising

« Ces technologies de robot advising sont suffisamment matures et offrent de réelles garanties. »

La plateforme technologique à partir de laquelle la start-up luxembourgeoise entend développer son business s’appuie notamment sur une technologie de robot advising et profite d’un haut niveau d’automatisation. « Au départ de la définition du profil de risque du client, la plateforme pourra, de manière automatique, le guider dans ses choix. Ces technologies de robot advising sont suffisamment matures et offrent de réelles garanties. Les banques n’hésitent désormais plus à les intégrer. L’expérience d’Aixigo associée à l’expérience métier de Rhein Asset Management nous permet d’élaborer des offres et des possibilités d’investissement qui pourront facilement être adressées à divers catégories de profils via la plateforme », assure Tobias Haustein.

Travailler avec les banques

Investify sera accessible par tout un chacun directement en ligne. La start-up a entamé des démarches afin d’obtenir la licence adaptée auprès de la CSSF. Une fois obtenue, elle pourra adresser son offre à travers l’ensemble des pays de l’Union européenne. Dans chaque pays où elle déploiera son service, la start-up s’appuiera sur une banque partenaire, pour accueillir les sommes d’argents qui seront investies. « Aujourd’hui, la solution est au point. Nous sommes prêts à lancer notre offre commerciale, en commençant par l’Allemagne, puis en ciblant d’autres pays les uns après les autres. Nous allons adresser notre offre à travers le Benelux très prochainement », commente Tobias Haustein. Pour le CEO d’Investify, la maturité de la technologie de robot advising et la conjoncture actuelle rendent aujourd’hui l’émergence de ces solutions opportunes.

La solution a été développée en Allemagne. La start-up, qui va l’adresser au marché depuis le Luxembourg, devrait compter une vingtaine de collaborateurs d’ici deux à trois mois.

Le CEO, à partir de sa plateforme, envisage déjà de nouvelles possibilités de distribuer des produits d’investissement, en tenant mieux compte des aspirations profondes des investisseurs. « On peut, par exemple, mieux tenir compte d’une dimension émotionnelle dans le chef de l’investisseur, pour proposer des catégories d’investissements qui s’inscrivent dans un contexte de développement durable, en faveur de l’environnement ou encore de la coopération au développement, poursuit Tobias Haustein. Au-delà des actifs accessibles, il est possible de raconter des histoires et de proposer aux investisseurs d’y prendre part en fonction de ses convictions. Ce niveau de personnalisation n’est aujourd’hui possible que dans une approche digitale, à un traitement plus opportun de la donnée, en s’appuyant sur une connaissance toujours plus fine de l’investisseur. »

Si Invesify entend proposer directement son offre au marché, sans passer par des intermédiaires, la start-up n’exclut pas, pour certains marchés, de l’adresser via des acteurs financiers en place, partenaires, qui pourraient utiliser la plateforme technologique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *