CIONET Luxembourg : se transcender entre pairs

CIONET lance au Luxembourg un programme d’accompagnement de CIOs et dirigeants de départements informatiques. En mettant en place des groupes de pairs (« Peer Groups »), le réseau veut aider ses membres à mieux affronter les challenges à venir.

Par Sébastien Lambotte pour l’édition ITnation Mag Avril 2016

Alors que s’opère une vaste transformation digitale, qui touche toutes les entreprises et institutions, les responsables des départements informatiques ont fort à faire. Trop souvent, malheureusement, ils se sentent bien isolés face à l’accélération de ces évolutions technologiques. « Une des raisons d’être de CIONET est d’aider les dirigeants informatiques, les responsables de département IT, à se sentir à l’aise dans leur position, à évoluer dans leur carrière tout en se mettant au service du développement de leur entreprise », commente Philippe Evrard. Afin d’aller encore plus loin dans cette mission, CIONET Luxembourg lance en ce début d’année un tout nouveau programme, baptisé Peer Groups, que Philippe Evrard, en tant qu’ancien dirigeant IT, coordonnera. Le programme s’articule autour de réunions de groupe mensuelles auxquelles s’ajoutent des sessions de coaching individuelles, le tout entre personnes qui parlent le même langage et partagent les mêmes réalités.

« Nous voulons aller au-delà de ce qu’apportent les réseaux professionnels et permettre à des CIOs, dans des groupes de travail homogènes, de trouver des solutions concrètes à leurs objectifs personnels et professionnels et de repartir avec des plans d’action implémentables sur leur propre terrain. »

« Nous voulons permettre à des CIOs de trouver des solutions concrètes au service de leurs objectifs. »

Des réponses aux problématiques des CIOs

Si le CIO doit faire face aux défis actuels dans une relative solitude, que ce soit devant leurs équipes ou devant leur direction, d’autres CIOs se trouvent dans cette même position. Pouvoir échanger entre pairs, dès lors, peut permettre à chacun de trouver des réponses à ses questions, mais aussi des pistes pour se sentir plus à l’aise et avancer dans sa carrière.

« Nous ne sommes pas dans une logique traditionnelle de mentoring ni de coaching. Les participants ont pour objectif de travailler, en s’appuyant sur leur vécu, leur expérience, sur des problématiques apportées par les autres », poursuit Philippe Evrard. Consultant IT, qui a notamment travaillé pendant 8 ans chez Accenture avant de prendre les fonctions de directeur Informatique chez Banco Itau neuf années durant, il sera l’organisateur de ces rencontres. «

Mon rôle est de constituer des groupes homogènes, d’organiser l’agenda, d’animer les réunions mensuelles, et d’offrir les sessions individuelles, poursuit-il. L’objectif est de pouvoir extraire le meilleur de chacun, afin que le programme produise des résultats concrets pour chacun des participants. La volonté est que tous les participants puissent repartir avec des réponses efficaces à leurs problématiques et réalisent un changement quantifiable sur leur carrière. »

« Il s’agit bien d’adresser la valeur du CIO vis-à-vis du business et de ses équipes. »

Aligner leurs efforts à la stratégie business

Au cœur des discussions, selon les expériences de Peer Groups déjà mis en place par ailleurs dans le réseau ou dans d’autres contextes, s’intégreront des problématiques aussi diverses que ce que souhaiteront aborder les membres du groupe, qu’elles aient trait à la stratégie, à la tactique et au leadership. Et quelle que soit la sensibilité des sujets : performance d’équipes, réorganisations, gestion de crises, etc. On pourra aussi y évoquer des problèmes personnels, afin de permettre à chacun de trouver les moyens de les dépasser. L’ensemble étant adressé dans un contexte très concret, ancré pleinement dans la réalité des participants. « La volonté est moins de parler de considérations techniques ou technologiques en tant que telles, que de leurs impacts sur l’organisation de l’informatique, sur les équipes, sur les personnes et sur l’entreprise. Il s’agit bien d’adresser la valeur du CIO vis-à-vis du business et de ses équipes.

Aujourd’hui, les dirigeants IT subissent beaucoup de pressions. Ils font le grand écart entre les membres du board, les gens du métier et leurs équipes, des personnes ne parlant pas forcément le même langage, poursuit Philippe Evrard. A travers ces groupes et les problématiques qui y seront abordées, le souhait est de leur donner les moyens de mieux aligner leurs efforts avec la stratégie business de l’entreprise, de parvenir à mieux parler aux membres de leur équipe, à leur faire comprendre les implications de chacun au cœur d’une organisation. A l’autre bout de l’échelle, il faut donner aux CIOs les moyens de mieux s’adresser à leur board, à propos de challenges business que peuvent soutenir la technologie. »

Préparer les CIOs de demain

Le programme s’adresse à des dirigeants IT mais aussi à des managers expérimentés, des responsables de départements informatiques. Le groupe cible, au Luxembourg, pourra être étendu à des « n-1 ». L’idée est également de préparer les CIOs de demain. Les réunions auront lieu une fois par mois, avec un programme visant à répondre aux objectifs de chacun, qui auront été préalablement identifiés. « La constitution des groupes a lieu actuellement.

En fonction de la demande, nous pourrons en mettre en place plusieurs. Au niveau de chaque groupe, nous recherchons l’entente et la complémentarité des membres, précise Philippe Evrard. Précisons que chaque participation, au delà d’un investissement financier, implique d’adhérer à un contrat de confidentialité et d’engagement. D’une part, les problématiques évoquées exigeront que l’on puisse se faire confiance. D’autre part, pour que cela fonctionne, il faut que chacun s’implique, avec une volonté d’aider l’autre, afin de pouvoir à son tour bénéficier du meilleur soutien. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *