Il est venu le temps de consolider nos investissements…

luxembourg business compassSelon KPMG, la confiance des entrepreneurs – une tendance qui se confirme et qui assure leur volonté de consolider leurs investissements notamment dans l’emploi, néanmoins, un certain scepticisme pointe quant aux récentes réformes du gouvernement.

Comme chaque année, KPMG effectue son étude du « Luxembourg Business Compass » qui tend à mesurer la confiance des entrepreneurs du Luxembourg pour les 12 prochains mois de l’année. Cette fois-ci, d’après les 61 entrepreneurs sondés, la tendance se confirme encore comme depuis près de 7 années consécutives : sur les 12 derniers mois, l’indice de confiance dans l’économie luxembourgeoise a augmenté de 1.1 à 1.6 chez les entrepreneurs.

« Les entrepreneurs sont confiants, et nous sommes confiants ! la perception des entrepreneurs de la compétitivité du Luxembourg en tant que place économique de premier choix n’a d’ailleurs jamais été aussi élevée depuis que nous avons commencé cette étude en 2009. Juste après la crise, faut-il le rappeler….Le Luxembourg est toujours perçu par une majorité des participants à l’étude comme une place innovante, dynamique, et flexible douée d’un accès aisé aux décideurs politiques même s’ils souhaiteraient une prise d’initiatives plus grande au niveau des réformes qui pourront ainsi amener à un meilleur renforcement de l’infrastructure économique. L’accès à certains profils et compétences très spécifiques reste également une préoccupation qui persiste encore cette année » commente Gilles Poncin, associé chez KPMG et responsable de l’étude.

Si cette tendance générale pousse la quasi-totalité des entrepreneurs à se réjouir, ils restent cependant plus mitigés sur certains éléments plus précis, notamment en lien avec les réformes gouvernementales. En effet, interrogés sur la nouvelle réforme de l’impôt sur les sociétés, le sentiment de la majorité des participants reste assez neutre.

« De manière générale près de 50% des entrepreneurs voient la mise en œuvre de la réforme fiscale de manière neutre, alors que, bonne nouvelle, le pourcentage des entrepreneurs qui voient une certaine dégradation du climat fiscal se réduit de 69% il y a un an à 38% aujourd’hui. Pour revenir à la réforme fiscale, nous pouvons dire que l’impact positif escompté n’est pas vraiment au rendez-vous pour les entrepreneurs. D’ailleurs ceci est confirmé par le fait que 70% des participants estiment que cette réforme n’aura pas d’impact direct sur leurs entreprises » précise Georges Bock, Managing Partner de KPMG.

Enfin, le plan d’action national en faveur de l’emploi (loi dite “PAN”) est critiqué par la majorité des entrepreneurs. En effet seulement 11% compte la mettre en œuvre dans leurs entreprises.

« Les résultats sont positifs, les entrepreneurs sont confiants. L’étude a été réalisée avant que les résultats du Brexit referendum n’aient été annoncés. Il reste à voir s’ils auraient répondu de manière similaire vu l’incertitude post-Brexit. Les réponses auraient pu être totalement différentes» fait remarquer Patrick Wies, associé et responsable du secteur public.

L’entièreté de l’étude 2016 ainsi que les éditions précédentes sont consultables sur le lien suivant : luxembourgbusinesscompass.lu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *