Infrachain : Luxembourg s’engage dans la révolution blockchain

xavier-bettelCe mercredi 23 novembre, à l’occasion des Luxembourg Internet Days, Xavier Bettel a annoncé le lancement du projet « Infrachain ». L’initiative réunira divers acteurs privés et publics afin d’appréhender très concrètement les possibilités offertes par la technologie blockchain, jugée révolutionnaire. Par ITnation

Organisés par Lu-Cix (Luxembourg Commercial Internet exchange), les Luxembourg Internet Daysrassemblent chaque année de nombreux professionnels du secteur IT. La deuxième journée de cette édition était axée tout particulièrement sur la blockchain.

Lancement d’une infrastructure commune

Lors de son allocution, Xavier Bettel s’est réjoui de la création d’une plateforme entièrement consacrée à cette nouvelle technologie. « Nous voulons rester les acteurs de notre futur, et pas simplement les observateurs lointains d’évolutions technologiques », a indiqué le Premier Ministre. Au même titre que le protocole TCP-IP qui fut à l’origine d’Internet, la blockchain pourrait en effet transformer le monde financier, les business models et, plus largement, toute l’organisation de nos sociétés.

Baptisé « Infrachain », l’ambitieux projet luxembourgeois est soutenu par de grands noms de l’IT au Grand-Duché, issus du secteur privé et public : le CTIE, Digital Lëtzebuerg, InTech, Telindus et LuxTrust. Tous ont déjà signé un « mémorandum of understanding » afin de mettre en place une infrastructure blockchain conjointe.

S’adapter aux enjeux technologiques

Concrètement, la plateforme a pour objectif de faciliter le développement de solutions basées sur la blockchain. Des groupes de travail, ouverts à tout autre acteur intéressé par l’initiative, seront constitués dès à présent. Ils devront parvenir à « établir une structure de gouvernance, mettre en place une base technique commune et rendre cette infrastructure conforme au cadre juridique en vigueur et ce, afin de favoriser la confiance pour les utilisateurs finaux et les investisseurs », a précisé le gouvernement.

Le Luxembourg espère ainsi pouvoir préparer au mieux son écosystème aux dernières mutations technologiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *